Laïcité et fait religieux dans les bibliothèques

Publié en janvier 2017 et rendu en septembre 2016n un rapport de l'IGB, sous la direction de Françoise Legendre, inspecteur général des bibliothèques, porte sur "Laïcité et fait religieux dans les bibliothèques.
"rappelle le cadre juridique concernant les droits et devoirs des personnels et usagers et aborde les questions de politique documentaire et les aspects d'action culturelle. Il propose aussi des points d’appui et des préconisations concrètes et opérationnelles.
Les débats autour du fait religieux et de  la laïcité sont des sujets d'actualité réguliers dans les services publics et dans l'espace public en général. Les bibliothèques, lieux de culture et de vivre ensemble se posent des questions auxquelles ce rapport donne des pistes de réponses.

Vous trouverez le rapport en lien ici ou en document attaché. 

15 préconisations sont  proposées : 

1) Doter la bibliothèque publique d’un cadre de fonctionnement explicite fondant le principe de laïcité , validé par la collectivité et ancré dans des textes de portée générale.

2) Veiller au respect scrupuleux de la loi dans les bibliothèques publiques, tant en ce qui concerne les obligations et droits du public que ceux du personnel. 

3) Prendre systématiquement en compte dans le cadre des réflexions de politique documentaire, culturelle et concernant la vie et le fonctionnement de la bibliothèque, non seulement la question des religions mais aussi celle des convictions spirituelles pouvant être éloignées, critiques ou opposées aux religions.

4) Veiller, dans la mise en œuvre de la politique documentaire pour les adultes, pour l’enfance et la jeunesse, à la pluralité des options religieuses et spirituelles, y compris non ou anti-religieuses, et donc à la mise en perspective documentaire indispensable à une approche laïque de la bibliothèque.

5) Favoriser et organiser une transversalité, notamment dans la mise en œuvre d’actions culturelles, entre les différents secteurs, départements ou services des bibliothèques.

6) Favoriser la découverte, la compréhension et l’étude de collections patrimoniales ayant trait aux religions dans le cadre des règles habituelles de la conservation, en mettant en œuvre la médiation et les dispositifs adaptés à des publics divers et en respectant strictement la neutralité de la bibliothèque, y compris dans le cadre de partenariats qui peuvent inclure des institutions religieuses.

7) Construire une offre documentaire hybride, développer des actions de formation, de médiation et d’actions culturelles contribuant à caractériser et identifier la bibliothèque publique comme un service résolument ancré dans le numérique.

8) Identifier, solliciter et consolider les bibliothèques publiques comme des appuis et ressources possibles dans les dispositifs d’éducation aux médias et de lutte contre la radicalisation, l’apprentissage et l’exercice de l’analyse critique de l’information et de la liberté d’expression, donc comme partenaire actif de la laïcité, de la citoyenneté et du vivre ensemble sur le territoire.

9) Favoriser l’inscription de l’action des bibliothèques , notamment sur les plans de la laïcité et de la citoyenneté, dans des cadres de politique publique plus larges  en octroyant les moyens afférents.

10) Maintenir le principe de laïcité, donc de pluralisme religieux et convictionnel, sur tous les territoires, dans les unités de lecture publique de toutes dimensions et dans tous les contextes, y compris si la participation des habitants est favorisée.

11) Fournir aux usagers renseignements et orientation vers d’autres ressources ou bibliothèques spécialisées, notamment concernant des types de documents absents des collections (éducation religieuse, catéchismes, documents en langue étrangère, etc…)

12) Afin de consolider et fiabiliser les choix opérés (choix documentaires, de partenaires culturels, associatifs, d’intervenants…), identifier une méthode, des ressources, des organismes et outils d’aide au choix solides et actualisés ; mutualiser les connaissances au sein de réseaux professionnels (régionaux ou nationaux).

13) Etudier la création d’un cercle de professionnels de bibliothèques experts, ayant formation, expérience ou responsabilités documentaires dans les domaines concernés et connaissant bien les problématiques liées aux bibliothèques publiques. Ce cercle pourrait être enrichi de spécialistes reconnus, pouvant apporter un appui dans ces domaines.

14) Prendre en compte, selon la dimension de la bibliothèque, les compétences nécessaires dans les profils de poste, identifier les ressources en termes de formation continue et s’appuyer sur les réseaux professionnels nationaux et régionaux, les structures régionales du livre, les BDP, les grandes bibliothèques têtes de réseaux municipaux ou intercommunaux et les bibliothèques universitaires du territoire.

15) Mettre en œuvre des actions culturelles et une médiation en direction de publics adultes et enfants, favorisant les échanges et la diffusion de connaissances, en rassemblant les conditions scientifiques et professionnelles nécessaires. Envisager aussi l’approche dynamique et participative de la laïcité et du vivre ensemble sous l’angle de thèmes autres que religions ou laïcité.

Botte de foin

Qui est en ligne ?

Nous avons 164 invités et aucun membre en ligne

Vous êtes ici : Accueil ESPACE EMPLOI DOSSIER DEVENIR BIBLIOTHECAIRE Non catégorisé Laïcité et fait religieux dans les bibliothèques